Grande première: Station-service pour cars postaux à pile à combustible en exploitation

Communication du 22.05.2012

CarPostal Suisse SA a mis en exploitation à Brugg (AG) la première station-service d'hydrogène pour bus de Suisse. Elle ravitaille les véhicules équipés de la technologie de la pile à combustible, que CarPostal teste depuis décembre 2011 dans les transports publics. L'hydrogène à l'état gazeux est produit directement à la station-service. L'électricité nécessaire à sa production provient exclusivement d'énergies renouvelables.

Depuis décembre 2011, cinq cars postaux dotés d'une motorisation à pile à combustible circulent sur les lignes CarPostal de Brugg (AG) et des environs. Les véhicules sont ravitaillés en hydrogène gazeux, qui est ensuite transformé en courant électrique dans les piles à combustible. Pour faire le plein, Carbagas AG a construit à Brugg la première station-service d'hydrogène pour bus de Suisse, qui est désormais exploitée par CarPostal Suisse SA. La production sur place couvre environ 60% des besoins en hydrogène pour le projet de pile à combustible. Des livraisons d'hydrogène complètent le tout.

L'hydrogène comme accumulateur

La fabrication se fait au moyen d'un électrolyseur, qui produit de l'hydrogène à partir d'eau et de courant électrique. Lorsque ce dernier traverse l'eau, ses deux composants, l'oxygène et l'hydrogène, se séparent. Deux compresseurs à haute pression condensent l’hydrogène à 410 bars au minimum, après quoi il est stocké dans des réservoirs à haute pression. Enfin, les cars postaux à pile à combustible peuvent être ravitaillés automatiquement à la pompe jusqu'à 350 bars. Pour propulser les véhicules, l'hydrogène est à nouveau transformé en courant dans la pile à combustible par l'adjonction contrôlée d'oxygène. L'hydrogène joue ainsi le rôle d'un accumulateur.

Du courant issu d'énergies renouvelables

Plusieurs concepts entrent en ligne de compte lors de la construction d'une station-service à hydrogène. On peut par exemple extraire l'hydrogène en recourant au gaz naturel. CarPostal a opté pour une solution qui réduit sa dépendance vis-à-vis des combustibles fossiles. De plus, la variante choisie affiche un bilan neutre en termes de CO2: l'hydrogène utilisé pour ravitailler les cars postaux à pile à combustible provient à 100% de sources d'énergies renouvelables, telles que la force hydraulique, l'énergie solaire et éolienne et les installations de biomasse. Le groupe IBB de Brugg fournit le courant destiné à la production.

2000 tonnes de CO2 en moins

La conduite avec un moteur à pile à combustible ne produit pas de gaz d'échappement. Seule de la vapeur d'eau est émise, et le niveau sonore est extrêmement bas. De plus, lors du freinage, les cars postaux récupèrent de l'énergie, qui est stockée, avant d'être utilisée pour la conduite ou par exemple pour le chauffage ou la climatisation. CarPostal s'attend à une économie d'au moins 2000 tonnes de CO2 pendant les cinq ans que dure la phase de test.

Des partenaires qui participent à l'investissement

La réalisation de ce projet n'est possible que grâce au soutien financier d'institutions publiques et en collaboration avec des partenaires notables du monde de l'économie et de la recherche. Les instances suivantes prennent part au projet:

  • CarPostal Suisse SA
  • La Poste Suisse
  • Union européenne: projet CHIC (Argovie, Bolzano, Londres, Milan, Oslo)
  • Fonds Swisslos du Canton d’Argovie
  • Office fédéral de l'énergie
  • Empa
  • Bus Daimler: EvoBus GmbH Mannheim et EvoBus (Suisse) AG
  • Institut Paul Scherrer, Villigen
  • IBB Holding AG, Brugg
  • Carbagas AG, Gümligen