Étape: Ulrichen─Airolo

Trajet en car postal Ulrichen, embranch. Nufenen─du Nufenen (33 min) randonnée col–Airolo: 5 h 45, 22 km. Le passage vers le sud, non pas sur le sentier muletier rejoignant l’Italie, mais sur une route militaire du Tessin.

FamillesGroupesCulture et détenteCols et montagnesRandonnée et nature

Le chemin menant de la vallée Conches au val Formazza, en Italie, par le col de Gries ne présente pas une topographie particulièrement difficile. C’est pourquoi, il était déjà emprunté à l’âge de bronze. Pour Berne, il constitua pendant longtemps – via le Grimsel – l’accès direct vers le sud. De nombreux écrits en témoignent, tels des traités entre la ville de Milan et les vallées qui devaient assurer le maintien ouvert de la voie. La construction du chemin de fer du Gothard au milieu du XIXe siècle marqua brusquement la fin du passage par le col. Ce n’est qu’avec la menace des forces de l’Axe durant la Seconde Guerre mondiale que les constructeurs de routes regagnèrent la vallée abandonnée. Pour assurer les relations stratégiques essentielles dans le Tessin, le passage par le Nufenen fut considérablement élargi.

Le car postal conduit rapidement le voyageur de la ViaPostaAlpina à travers la vallée de l’Ägene et les épingles à cheveux jusqu’au Nufenen. L’ancien chemin muletier dans le fond de la vallée est encore reconnaissable de loin, l’impose pont de Ladsteg témoigne de l’importance passée du col de Gries.

De l’autre côté du col du Nufenen démarre une randonnée agréable et idyllique à travers le paisible val du Bedretto. Des petits villages groupés avec des églises à l’architecture incroyable riche invitent à la découverte. A partir de Fontana, le randonneur peut déjà reconnaître le col du Saint-Gothard, ses routes et son chemin de fer.